Discographie

Working On It - Blues Delight
«Si le jazz  « made in Québec » n’est pas légion-nous parlons ici des productions discographiques et numériques, que dire du blues! Pour leur troisième disque, le collectif Blues Delight  nous offre un tout joyeux Working on It , où se mélangent les accords de blues râpeux avec quelques soupçons d’essence country. Aussi agréable qu’une « froide bien tassée », le guitariste/chanteur Vincent Beaulne — aussi directeur artistique du camp de blues du Festival international de jazz et ses complices, dont le saxophoniste Dave Turner ouvre de belle façon, la saison estivale»!

-Christophe Rodriguez, Journal de Montréal


open-all-night«Sur son deuxième CD, le band Blues Delight de Montréal propose un heureux mélange de blues électrique et acoustique. La multitude d’ambiances dans lesquelles nous plongent les cinq musiciens de Blues Delight et l’écriture soignée des chansons créent un groove tout simplement irrésistible».

- Pacific Blues record.co

«Un blues chaud comme l’été»                                    – Cité Rock détente radio

 


rock-island-line

«Sous la direction du chanteur et guitariste Vincent Beaulne, la formation Blues Delight réunit des musiciens d’ici du plus haut calibre: l’extraordinaire Dave Turner, sax alto; Guy Richer, contrebasse; Laurent Trudel, guitare, harmonica, flûte et violon; et Gilles Schetagne, batterie. Pour ce premier album, ces vieux routiers ont retenu les services de quelques invités de marque (Nanette Workman et Bob Walsh, chant; Sheila Hanigan, violoncelle; Vanessa Rodrigues, orgue B3). Le résultat s’avère des plus convaincants et certainement à la hauteur de la réputation de tous et chacun: entièrement constituée de blues originaux signés par Beaulne et Robert Langlois, cette quête de la mythique Rock Island Line livre la marchandise en termes de sincérité et de musicalité.

Riche de compositions originales, d’arrangements réussis, d’une voix agréable et riche enfin d’une collaboration superbe celle de Nanette Workman et Bob Walsh,  Nous sommes bien en présence d’une de ces nombreuses auto-productions qui rivalisent sans aucun problème avec ce qui se fait de mieux dans le Blues.»

Stanley Péan, Le journal Voir